A l’initiative de la chanellerie du canton d’Obwald, les chancelleries cantonales ont répondu à un questionnaire sur l’organisation de leur service de protection des données. Le questionnaire aborde le modèle d’organisation, le taux d’occupation, l’autorité électorale et de surveillance ainsi que le financement.

Neuf cantons ont des structures indépendantes, cinq ont un modèle basé sur un accord intercantonal, quatre cantons donnent un mandat pour la protection des données et enfin quantre cantons ont une structure intégré à l’administration cantonale.

Résultats du sondage